j

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc odio purus, tempus non condimentum eget, vestibulum.

Top

Comment ajouter une ombre à votre lettrage – Mes conseils et les erreurs à éviter.

Premier article en lien avec le Défi Calli du mois de Novembre, je vous explique aujourd’hui comment créer une ombre pour votre lettrage. L’ajout d’ombre sur un mot ou une phrase calligraphiée est en effet un vrai apport visuel et je me suis dis que ça serait intéressant d’explorer ensemble cette technique créative !

Avec une ombre classique, cela fera ressortir discrètement votre lettrage et le mettra en valeur. Avec une ombre plus originale, cela participera complètement à la touche créative de votre lettering.

Dans tous les cas, c’est toujours une réelle valeur ajoutée à votre création ! Mais avant de s’amuser à créer des ombres originales, il faut d’abord bien comprendre comment on crée une ombre et découvrir les petites erreurs à éviter.

Le principe essentiel pour créer une ombre en brush lettering

Pour créer une ombre, il faut tout d’abord réfléchir à la source de lumière et à où elle se situe. Par convention, on imagine souvent que la lumière vient d’en haut à gauche et projette donc une ombre vers le bas et la droite.

On imagine donc notre source de lumière et en fonction de celle-ci, on repasse sur notre lettrage avec un feutre gris en créant les mêmes traits et en respectant les pleins et déliés MAIS en décalant tout vers la droite et légèrement vers le bas. Il faut bien veiller à rester constant tout au long de la création de l’ombre et à procéder méthodiquement trait par trait.

En changeant la localisation de la lumière, l’ombre est complètement modifiée :

Erreur n°1 : oublier des ombres

Il faut bien veiller à ce que chaque trait de votre mot ait son ombre ! On a parfois tendance à oublier certains traits dans les boucles ou certains déliés discrets. Or chaque trait doit bien avoir une ombre correspondante.

Erreur n°2 : mettre 2 ombres face à face

Deux ombres ne doivent jamais être face à face, en effet la lumière « pousse » l’ombre vers une direction. Une ombre ne peut donc pas retrouver parfois à droite du trait et parfois à gauche. Il faut garder la même direction et être constant tout le long du mot.

Erreur n°3 : faire se chevaucher les ombres

Il est important que les ombres ne se chevauchent pas, c’est à dire qu’elles ne doivent pas se retrouver au dessus et en dessous d’un trait. Cela se remarque surtout sur les changement de pression sur lesquels on a parfois tendance à trop marquer l’ombre sur le plein puis sur le délié.

Or il faut laisser une respiration entre les 2 ombres pour être bien lisible. C’est un détail mais cela marquera réellement le succès de l’effet ombre !

Retrouvez le replay du live Instagram : Comment créer des ombres

Votre #DefiCalli

Sur la base de ce principe et de ces erreurs à éviter, je vous invite à essayer de votre côté cette technique ! Calligraphiez un mot ou une courte phrase et ajoutez y une belle ombre !

N’oubliez pas de partager vos entraînements et vos réalisations sur les réseaux sociaux avec le hashtag #DefiCalli pour tenter de gagner un joli cadeau à la fin du mois.

> Épinglez-moi pour plus tard <

Post a Comment